Comment démarrer en escalade de bloc ?

Aller en hauteur en grimpant des parois, et cela sans équipements ; tel est le principe de fonctionnement de l’escalade de bloc. C’est une activité qui permet de vivre des sensations fortes, mais elle demande beaucoup de concentration, d’endurance et de force. De ce fait, vous ne pouvez pas vous lever du jour au lendemain et vous mettre à la pratiquer. C’est tout un processus qu’il faut d’abord suivre. Ce procédé en question est d’ailleurs dévoilé ici. 

Décider du lieu où faire l’escalade de bloc

En matière d’escalade de bloc, vous avez l’option entre la pratique en salle et celle en extérieur. En préférant la première option, vous faites le choix de vivre une expérience plus naturelle et à l’air libre. De plus, vous disposez de suffisamment d’espace pour mettre vos muscles à l’épreuve. Malheureusement, la pratique de l’escalade de bloc en extérieur exige de se doter de son propre matériel. Outre cela, vos sorties vont dépendre des conditions météorologiques. En ce qui concerne la seconde option, vous n’avez pas nécessairement besoin d’investir dans des outils particuliers, car ceux-ci sont généralement mis à votre disposition par la salle (en location). Vos différentes séances ne dépendent pas de l’état de la nature et les blocs peuvent être adaptés à votre niveau de difficulté. Cependant, l’exigence de l’escalade de bloc indoor est que vous devez dénicher une bonne salle comme celle mise en avant par le site grenoble.vertical-art.fr. Vous aurez aussi à faire face au grand monde qu’il y a certains jours. 

Rassembler le matériel de sécurité 

La pratique proprement dite de l’escalade de bloc ne nécessite pas d’équipements. Etant donné qu’au cours de cette activité, vous êtes sujet à des chutes, il est important que vous ayez de quoi assurer votre protection pendant ces moments et pour éviter ces derniers. C’est pour cela qu’avant de démarrer l’escalade de bloc, vous devez vous munir de la magnésie. C’est un produit qui vous permettra de garder les mains sèches, car la sueur au niveau de vos paumes va favoriser les glissades. Avec moins de 5 euros, vous pouvez l’avoir. Il vous faut également des chaussons. Ces accessoires permettent une meilleure maîtrise de vos orteils lors du grimper. Ils valent un peu plus d’une trentaine d’euros, mais avec moins de 200 euros, vous en trouverez de qualité. Pour amortir par ailleurs vos chutes, il est indispensable que vous investissiez dans des crash pads. Il s’agit de tapis épais à installer dans la zone où vous pourriez vous retrouver en cas de chutes. 

Que faire d’autres pour démarrer en escalade de bloc ? 

A vos débuts en escalade de bloc, vous entendrez souvent parler de cotations. Que cela ne vous paraisse pas sorcier. C’est un terme pour désigner les voies en bloc. Il repose sur un système qui vous permet de repérer les voies de bloc appartenant au même niveau de difficulté. En salle, ces dernières possèdent généralement la même couleur. Par contre, en extérieur, la tâche paraît plus complexe, car vous allez devoir vous en sortir seul pour savoir quelle prise utiliser. C’est pour cela que vous devez maîtriser la cotation de Fontainebleau (c’est le système utilisé en France). En dehors de cette action à mettre en œuvre pour vous lancer, vous devez comprendre qu’il est nécessaire de toujours vous échauffer avant de vous mettre aux prises. Cela minimise les risques de blessures. Alors, n’hésitez pas à faire quelques exercices d’étirement ou du footing avant de démarrer votre séance d’escalade de bloc. 

Articles similaires